lundi, 17 décembre 2018 21:42

1.1 millions de pauvres en Suisse, c'est pour bientôt !

 

Je trouve cette vidéo reprise par l’émission Nouvo.

https://www.facebook.com/NouvoFR/videos/10154123603312654/

 

Quand je dis que les Suisses cachent leurs pauvres ! Ils n'en sont pas moins réels. Bien pire, leur nombre va augmenter. La création des pauvres est déjà programmée par les lobbies qui gèrent les affaires au Conseil National et au Conseil des Etats. De plus, certains partis politiques dits du Centre, mais qui sont en fait d'extrême droite, lancent des théories et des fake news sur les tricheurs à l'aide sociale. Ils convainquent les citoyens de faire baisser les aides sociales, en fait, qu'on laisse mourir les gens en-dessous du minimum vital. Une idéologie que nous avons tous en horreur avait pour devise: Arbeit macht frei, le travail rend libre. Aujourd'hui, un travailleur qui n'a plus de travail, un quinquagénaire qui perd son emploi est mis au ban de la société. Par des employeurs qui savent très bien ce qu'ils font. Je me permets de le dire ici haut et fort, et tant mieux si certains se reconnaîtront : ce sont des salauds ! En Suisse, on n’existe et on a de la dignité pour autant qu’on démontre qu’on travaille durement, qu’on se saigne aux quatre veines pour payer impôts, loyers chers, primes et participations aux frais des assurances maladie. Quand on ne peut plus travailler, parce qu’on est malade, qu’on est au bout du rouleau ou qu’on a été jeté dehors par l’employeur, on est méprisé. On est à la merci de petit(e)s fonctionnaires qui nous traitent comme des personnes de seconde zone. Plus de travail, plus de liberté, plus de dignité. Parce que chaque mois, il faudra apporter des formulaires (attestations de recherches d’emploi ou budgets mensuels pour l’aide sociale) tamponnés par des secrétaires ou des employés zélés aux noms à consonance hispanique ou balkanique.

On ricane doucement en Suisse quand on voit les français et leurs gilets jaunes. La misère pour une grande part des retraités, la misère pour tant et tant de travailleurs pauvres, c’est pourtant bien ce que les lobbies qui gouvernent au Conseil National et au Conseil des Etats nous préparent. Prochaine mesure, après le fliquage systématiques des assurés sociaux : la hausse des franchises et participations.

On vous dit ailleurs que ceux qui sont pauvres en Suisse ne le seraient pas longtemps : ca finit toujours par s'arranger. Pour qui ? 

Quand vous arriverez en-dessous de 2'250.- CHF par mois, vous y êtes ! Et vous le restez. Et si par hasard le niveau de votre revenu augmente, vous y retomberez, dans la pauvreté. Parce que les impôts vous prendront ce qui dépasse, et vous perdrez votre droit aux subsides pour l'assurance-maladie. Ils ont tout prévu.

 

 

Lu 111 fois

Media

{com/NouvoFR/videos/10154123603312654/{/com/NouvoFR/videos/10154123603312654/remote}remote}{com/NouvoFR/videos/10154123603312654/remote}https://www.facebook.com/NouvoFR/videos/10154123603312654/{/com/NouvoFR/videos/10154123603312654/remote}{/com/NouvoFR/videos/10154123603312654/{/com/NouvoFR/videos/10154123603312654/remote}remote}

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2019 André Jaquenoud, Ecrivain
Site réalisé par abotsiconsulting.ch
Back to Top